06/07/2010

Réserve du Pinail (France)

La Réserve naturelle du Pinail est l'unique Réserve naturelle nationale du département de la Vienne. Elle est située sur la commune de Vouneuil sur Vienne à 15 km au sud de Châtellerault et à 30 km au nord-est de Poitiers. D'une superficie de 135 hectares, la Réserve naturelle fait partie intégrante des 800 hectares de "la Petite Forêt" ou "Pinail" située tout au nord de la forêt domaniale de Moulière d'une superficie de 4166 hectares.

Elle protège un milieu relictuel de landes à Bruyère à balais appelé localement "Brandes". La lande de la Réserve a la particularité d'être criblée de plus de 5000 fosses dont environ 3000 sont des mares permanentes. Ces fosses résultent de l'extraction séculaire de la pierre meulière (à l'origine du nom de la forêt de Moulière).

La Réserve naturelle du Pinail a été créée en 1980 afin de préserver ce milieu original de l'enrésinement et des comblements de mares.

Sa flore y est particulièrement riche et originale. On y trouve 4 plantes protégées au niveau national : le Spiranthe d'été (d'intérêt européen),le Rossolis à feuilles rondes, la Pilulaire à globules et la Gratiole officinale.

La faune n'est pas en reste avec parmi les espèces les plus remarquables :

  • liées aux mares et autres milieux humides : 48 espèces de Libellules dont les rares et protégées Leucorrhine à gros thorax et Leucorrhine à large queue, l'Ecrevisse à pieds blancs, 12 espèces ou hybrides d'amphibiens dont le Crapaud calamite, la Rainette verte, les Tritons marbré, crêté et de Blasius, ...
  • liées aux landes : 37 oiseaux nicheurs dont la Fauvette pitchou, le Busard cendré et le Pipit des prés, la Cigale des montagnes, le Cerf élaphe ...

La fragmentation et la multiplicité des milieux présents sont à l'origine de tant de diversité. Il s'agit en fait d'une gigantesque mosaïque d'habitats naturels modelés aléatoirement par l'homme et dont on peut mesurer toute l'ampleur en prenant de l'altitude !

La lande à mares de la Réserve naturelle du Pinail en fait un site tout à fait original du nord du massif forestier de Moulière.Ce paysage a été grandement façonné par la main de l'homme.

La multitude de mares présentes aujourd'hui proviennent en effet de l'extraction de la pierre meulière, dont l'origine peut être datée avant l'an mil (1ère mention dans un diplôme de Pépin, en l'an 826, dans lequel il est question de "moulange" extraite en forêt de Moulière). Le Pinail a constitué une des principales carrières de France jusqu'à la fin du 19e siècle, fournissant ainsi nombre de moulins, jusqu'à l'apparition des moulins à cylindres vers 1870-1880. Les meules extraites étaient acheminées en bord de Vienne, aux ports de Ribes, de Chitré et étaient embarquées sur des gabarres ou des toues, pour être vendues dans les moulins de bords de Loire, sur la côte Atlantique et même outre-Atlantique.

La lande, quant à elle, résulte de la surexploitation d'une forêt préexistante pour divers usages : coupes de bois d'œuvre, de bois de chauffage, pâturage. Jusqu'à la fin du 19e siècle, ces « terres de brandes » couvraient encore les 2/3 du département de la Vienne, au sud et à l'est. Mais, la modernisation agricole a eu raison de ces terres, longtemps considérées impropres à la culture.

Les différents droits d'usage, dont l'extraction de pierre meulière, furent cantonnés au Pinail par une ordonnance royale de 1692, permettant ainsi la régénération du reste de la forêt de Moulière. Le Pinail a longtemps été utilisé par les riverains, notamment pour le pacage du bétail et ils mettaient régulièrement le feu au printemps pour régénérer la lande. La brande était également utilisée comme combustible, comme litière pour les animaux ou comme matériau dans la construction d'abris agricoles, de huttes en brande.

Les mares ont longtemps servi d'importantes réserves de poissons pour les pêcheurs locaux.

Enfin, le Pinail était aussi utilisé comme lieu de chasse par les locaux pour le petit gibier.

Pinail 2010-06-16 vds

 

 

Pinail 2010-06-16 vds (1)

 

A droite, une pierre meulière

Pinail 2010-06-16 vds (2)

 

Pinail 2010-06-16 vds (3)

 

Pinail 2010-06-16 vds (4)

 

Pinail 2010-06-16 vds (5)

 

Pinail 2010-06-16 vds (6)

 

Pinail 2010-06-16 vds (7)

 

Pinail 2010-06-16 vds (8)

 

Pinail 2010-06-16 vds (9)

 

Pinail 2010-06-16 vds (10)

 Mmmm les belles cuisses !

Pinail 2010-06-16 vds (11)

 

Pinail 2010-06-16 vds (12)

 

Pinail 2010-06-16 vds (14)

 

Pinail 2010-06-16 vds (15)

 

Pinail 2010-06-16 vds (16)

 

Pinail 2010-06-16 vds (17)

 

Pinail 2010-06-16 vds (18)

 

Pinail 2010-06-16 vds (19)

 

Pinail 2010-06-16 vds (20)

 

Pinail 2010-06-16 vds (21)Pinail 2010-06-16 vds (21)

 

Pinail 2010-06-16 vds (22)

 

Pinail 2010-06-16 vds (23)

Orchis Tacheté

Pinail 2010-06-16 vds (24)

 

J'ai mis une petite laine car les nuits sont fraîches !!!

Pinail 2010-06-16 vds (25)

 

Pinail 2010-06-16 vds (26)

 

Pinail 2010-06-16 vds (27)

 

Avouez que je suis plus belle que ces moutons déplumés !!!

Pinail 2010-06-16 vds (28)

 

Pinail 2010-06-16 vds (13)

 

Le pipit des prés comme ils disent !

Pinail 2010-06-16 vds (29)

 

Home à  moutons.

Pinail 2010-06-16 vds (30)

 

Pinail 2010-06-16 vds (31)

 

Une vingtaine de busards, St Martin et cendrés nichent dans la réserve.

J'espère que je vous ai fait découvrir quelque chose.

A bientôt pour des photos du delta de l'Ebre.

Daniel

12:12 Écrit par Daniel Vanderschueren dans Balade nature, Pinail | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pinail, pierre meulière |  Facebook |