01/11/2007

Les traces d'animaux à Vierves

Ce mercredi 31 octobre, nous avons suivi une "leçon de nature" à Vierves. Elle avait pour sujet : les traces laissées par les animaux. Les traces peuvent être des indices de déplacement de l'animal, de repas ou de logement de celui-ci. Voici un petit aperçu en photos de cette journée réussie à tous points de vue. Le soleil était de la partie, le guide hyper-compétent et le groupe sympa.

Que vouloir de plus dans la vie?

 

20071031 vds (20)

C'est dans le bois près du village de Dourbes que nous entamons notre balade.

 

20071031 vds

 

 

DSC07516

Vaches dans la brume matinale...

20071031 vds (9)

...qui se lèvera très vite pour laisser place à un soleil radieux

 

DSC07536

Voilà de quoi ne pas perdre une goutte de la précieuse eau venue du ciel (remarquez : le bouchon est tjs présent)

 

20071031 vds (4)

On commence très fort avec un "village" de blaireaux sur plus de cinquante mètres. C'est notre plus grand mustélidé, membre de la famille des belettes, fouines, putois et autres.

 

20071031 vds (5)

On remarque très bien la coulée lisse empruntée par les blaireaux qui suivent toujours le même chemin. Le tas de terre amassée devant le terrier est fendu en deux... le renard ne fait jamais cela. En plus, ici pas de mauvaises odeurs : le blaireau doit être seul à occuper les lieux; (la cohabitation des deux espèces est tout à fait possible)

Le blaireau rentre à reculons dans son terrier en transportant sa litière - faite de feuilles et de branchages - sous son menton ce qui explique que parfois une branche obstrue l'entrée du terrier car elle y est restée accrochée à son entrée.

20071031 vds (6)

Le blaireau laboure, tel un sanglier, le sol de la prairie à la recherche de vers de terre qui constituent 30% de son alimentation.

Nous trouverons des poils accrochés aux fils barbelés. Ceux du blaireau sont doux, ceux du sanglier plus raides et fourchus.

Les poils étant difficilement photographiables, je vais vous montrer une photo très réussie, elle, pour vous rappeler à quoi ressemblent les poils de blaireau...

dyn002_original_525_352_pjpeg_2525930_55ef4760321fd34255a50b9a59783d69

 Merci pour cet emprunt à Bruno, voir son blog : http://monnikonetmoi.skynetblogs.be  

 

 

20071031 vds (2)

Au-dessus d'un terrier, un gros chêne sert de "forges" aux sittelles. Nous en verrons une bonne dizaine sur le même arbre.

 

20071031 vds (3)

On voit très bien la noisette qui a été coincée, perforée et dévorée par l'oiseau.

 

20071031 vds (7)   

Stéphane, notre guide, nous explique tout ça en long...

 

20071031 vds (8)

...et en large.

 

20071031 vds (10)

 

 

20071031 vds (11)

Traces de nepticule dorée (Stigmella aurella) minuscule papillon.

Ce lépidoptère nepticulidé pond un oeuf à la surface supérieure d'une feuille de ronce. Cet oeuf donne naissance à une petite chenille qui va perforer le limbe et entrer entre les 2 parois de la feuille.

Cette chenille va déguster petit à petit la matière chlorophyllienne de la feuille hôte. Trop faible pour s'attaquer aux nervures, elle dévie sa trajectoire jusqu'au bord de la feuille pour contourner la nervure. Le fin trait noir au centre du passage, ce sont ses excréments...

Sur cette feuille, il y a eu deux larves. Arrivées à maturité, elles se laissent tomber de la feuille et se nymphosent au sol.  

 

20071031 vds (12)
Piqûres de charençon

 

 20071031 vds (34)

Larve du Cynips des bédéguars, le bédéguar étant la galle du rosier sauvage. 

 

 

20071031 vds (13)

Rameau coupé à son extrémité la plus tendre et la plus juteuse par un chevreuil. La coupure n'est pas nette (effilochures) comme le ferait un rongeur. Ceci est une question de dentition : les incisives font défaut à la mâchoire supérieure des cervidés (ruminants) et sont remplacées par un bourrelet corné sur lequel viennent frotter les incisives inférieures -> cette impression d'arrachement plutôt que de coupure.

 

20071031 vds (14)

L'arbre grouillait de mésanges dont on voit les coups de bec dans les fruits.

 

20071031 vds (15)

 

 

20071031 vds (23)

Sous le même arbre des restes d'escargots témoignent de la présence d'une forge de grive musicienne.

 

20071031 vds (16)

Ooooh oui, enlace-moi.

 

20071031 vds (17)

Cavité de mésange. A la base, il s'agit de la cicatrice d'une branche tombée.

 

 

DSC07571 

Les pics capturent les larves et les insectes adultes qui vivent dans le bois en forant des trous; ils introduisent leur grande langue visqueuse et les crochets dont elle est munie à son extrémité ramènent les proies sans difficulté.

 

20071031 vds (18)

Couleurs automnales

20071031 vds (19)

 

20071031 vds (22)

 

 

20071031 vds (24)

 Fenil

 

20071031 vds (21)

Ce que nous prenons d'abord pour un excrément est en réalité une algue terrestre appelée nostoc. Elle se gonfle avec l'humidité ambiante et disparaît quasiment avec la sécheresse.

 

 

20071031 vds (25)

Toile d'une minuscule araignée

 

 

DSC07579

 

 

DSC07580 copie

 

20071031 vds (26)

Cette aeshne bleue (très souvent loin de l'eau, comme c'est le cas ici) a choisi un genévrier pour y finir ses jours.

 

DSC07558

 

 

DSC07542

Lierre en fleurs et fruits.

 

DSC07565

Couleurs, couleurs!

 

DSC07572

 

 

DSC07576

 

 

DSC07590

 

 

DSC07548

 

 

 

 

20071031 vds (29)

L'après-midi nous irons aux moulins de Thilay près de Givet où une surprise nous attend, mais d'abord...

 

20071031 vds (30)

Un scalp de mésange charbonnière, oeuvre d'un épervier.

 

20071031 vds (31)

Remarquez que toutes les plumes partent d'un même point

 

20071031 vds (32)

Mini escargot se régalant d'un gros champignon

 

 

20071031 vds (36)

 

 

DSC07593

 

20071031 vds (38)

Empreintes d'une hermine dont les coussinets sont marqués.

 

20071031 vds (39)

 

20071031 vds (37)

Notre guide profite de chaque observation possible. Ici, les traces..

 

DSC07589

de  lapins de garenne.

 

20071031 vds (40)

Coup de soleil

 

DSC07614 copie

Ce paysage me fait penser à mon amie Eva, ( Eva porée ).

 

20071031 vds (42)

 

20071031 vds (43)

Polytrique

 

20071031 vds (44)

Diamètre : 5 mm

 

20071031 vds (45)

Carotte de pin mangée par un écureuil : il arrache les écailles pourvues de graines, ce qui donne un aspect peu régulier à la carotte au contraire du mulot. L'attache des écailles se fait en spirale, l'écureuil doit donc aussi tourner la carotte pour les arracher. Saviez-vous qu'il y avait des écureuils droitiers et d'autres gauchers comme chez les êtres humains ? La façon de tenir la carotte est différente...

 

20071031 vds (46)

Crottes de sanglier (nous vous épargnerons celles du chien connues de tous mais devant lesquelles certaines personnes hésitaient quand même).

 

DSC07630

Je ne recule devant rien pour vous rapporter quelques images. 

 

20071031 vds (47)

Phallus impudicus et son "oeuf" comestible, lui. 

 

DSC07632

Alors, bien sûr , il y en a des petits, des grands, des...

 

DSC07624

 

DSC07633

 

 

20071031 vds (54)

Buse variable

 

DSC07638

 

DSC07641

Allée double de hêtres.

 

DSC07678

Quel bel abri pour le bétail!

 

20071031 vds (58)

 

 

DSC07655

 

DSC07656

 

DSC07690

DSC07689



 

20071031 vds (55)

Passage de clôture par dessus...

20071031 vds (56)

...et par dessous... On y a sans doute aussi laissé quelques poils...

 

20071031 vds (62)

...pour arriver à la surprise de l'après-midi, un barrage de castors !!!

 

DSC07669

L'étang formé par le barrage.

 

20071031 vds (66)

 

20071031 vds (67)

Remarquez les coupures perpendiculaires au sens des fils du bois.

 

DSC07696

 

 

DSC07682

Pour obtenir l'écorce et les feuilles dont ils se nourrissent, ils en viennent à abattre des arbres; des saules, des bouleaux etc.. mais jamais de résineux!

 

 DSC07693

Les arbres rejettent et les castors ont ainsi leur garde-manger renouvelé régulièrement sans devoir couper d'autres arbres.

 

DSC07685

Nous suivons la coulée du castor qui nous mène à...

 

DSC07686

un toboggan (terme ad hoc) d'une hauteur de +/- 40cm par lequel il pénètre silencieusement dans l'eau.

 

DSC07649

 

 

DSC07698

 

20071031 vds (69)

 

20071031 vds (64)

Derniers commentaires de la journée avant de se quitter.

 

Copie de DSC07481

Je reprends ici une photo de musaraigne vue lors d'une précédente balade. J'ai l'explication de l'abandon de ce petit cadavre : il y a bcp de chances que ce soit un renard qui ait capturé cette proie, il s'est rendu compte un peu tard de sa méprise : ce n'était pas un campagnol mais une musaraigne ; or, celle-ci a des glandes latérales à forte odeur musquée et repoussante... la chouette qui a moins d'odorat en fera son affaire...plus tard.

 

Merci à Stéphane, notre guide et merci à vous de votre visite.

 

Daniel

12:35 Écrit par Daniel Vanderschueren dans Balade nature, Vierves | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : vierves, dourbes, blaireau, hermine, castor |  Facebook |

Commentaires

ça devait être très chouette! dingue le "scalp" de mésange!

Écrit par : François Doyen | 01/11/2007

Bonjour, Eh bien, superbe balade ici. J'aime prendre l'air moi aussi et c'est noral je travaille dans les jardins.
Merci pour le lien.
Bonne journée

Écrit par : Bruno | 03/11/2007

Bonjour, Bon-Obs, voici encore un post bien intéressant, ponctué de belles photos d'arbres aux couleurs automnales mises en valeur par le soleil . Non, je ne me doutais pas qu'il y avait des gauchers et droitiers chez les écureuils...
Venir vous lire est souvent enrichissant. Je me répète peut-être, mais quand c'est bien, il faut le dire, n'est-ce pas?!

Écrit par : cil | 04/11/2007

Encore un excellent reportage sur une activité nature. Je me souviens avoir visité ce barrage de castors lors d'un stage à Vierves : vraiment impressionnant!
A part ça, il y a un sujet qui manque dans ce billet. La Niverolle et Mouquet aurait-elle fait voeu de sobriété?

Écrit par : gem | 06/11/2007

excellente sortie!

Écrit par : vermech | 27/02/2011

excellente sortie!

Écrit par : vermech | 27/02/2011

Les commentaires sont fermés.